Mes résolutions d’écriture pour 2016

Writing-writing-3574857-1280-1024

Une nouvelle année, ce sont de nouvelles résolutions (d’écriture, bien sûr) ! Une liste bien complète, à laquelle je compte m’attaquer.

-Faire la vérification finale et me débarrasser des incohérences pour Tout ce qui compte et l’envoyer à quelques éditeurs, au moins. Je tiens à ce projet et je crois en son intérêt.
-Finir Dans un coeur pur, et par la même occasion la série Une touche de mal. Pour l’instant, je vise simplement une version « premier brouillon » mais entièrement écrite. Je sais que ce sera dur, d’autant plus que je travaille sur cette série depuis si longtemps que j’aime la laisser de côté régulièrement pour respirer, lorsque les personnages me fatiguent ou m’ennuient. En même temps, ça veut aussi dire que ce sera un déchirement lorsque je poserais le point final puisque, plus encore que les autres, ils sont devenus presque réels pour moi avec tout le temps que j’ai passé à les construire.
-Finir le premier jet d’Amaurea. Ça veut dire 14 chapitres à écrire pour moi (enfin, 12 et demi) et 14 pour Maddy Facchin. Je pense que c’est jouable car les chapitres ne seront pas aussi longs que ceux de ma série Une touche de mal. Et puis, à deux, plus facile de se motiver. Allez, on y croit !
-Faire un atelier d’écriture à Saint-Malo avec Maddy Facchin. Cette année, ça semble presque impossible à cause de mon absence de vacances mais je vais m’arranger parce que c’est une étape essentielle pour mon équilibre, qui aide relancer ma motivation et retrouver l’inspiration lorsqu’elle manque.
-Essayer de ne pas trop me disperser. J’ai actuellement 16 projets de livres ou longues nouvelles en prévision, dont 5 sur lesquels je réfléchis souvent et que je construis de plus en plus précisément, plus 3 sur lesquels je travaille activement. Ça fait beaucoup, et pour vraiment avancer il faut que j’essaie de ne pas constamment céder aux envies passagères qui m’éloignent de mes projets principaux. J’aurais le temps de tout faire, si je les fait un par un (ou trois par trois, comme maintenant!)
-Ecrire deux nouvelles qui se rapportent au genre « horreur ». Je les ai déjà en tête, je n’ai plus qu’à les écrire. Elles finiront soit sur un site de partage d’écrits type wattpad soit dans un recueil de nouvelles en collaboration avec mes amies.

On se reparle fin 2016 pour voir ce que j’aurais réussi cette année !

Mon (probablement) dernier atelier d’écriture 2015

sans-titre
Cette fois-ci, l’atelier d’écriture ne se déroulait malheureusement pas sur une semaine mais sur une demi-journée. Quand bien même, je trouve qu’il mérite d’être mentionné. J’avais écrit un très court chapitre pour Amaurea, et comme c’est le premier, il est censé donné le ton pour la suite. J’étais relativement satisfaite de mon travail et je l’avais envoyé à ma collaboratrice. Mais depuis j’ai réalisé que je n’étais pas allée suffisamment en profondeur, n’établissant que vaguement la situation initiale et ne présentant que très superficiellement mon personnage.
Je m’y suis donc attelée à nouveau. Rentrer dans l’état d’esprit de Faye est très facile pour moi, parce que ce personnage a partiellement été créé sur ma personnalité. Ce qui est vraiment dur avec ce projet c’est que Maddy Facchin et moi avons décidé de l’écrire au présent et à la troisième personne alors que j’écris en général au passé, à la première personne. Dur, dur…
Au final j’ai réussi à rallonger le chapitre un tout petit peu, juste ce qu’il fallait. Amaurea part maintenant du bon pied !

Mon second atelier d’écriture 2015

IMG_0469

Bien que je ne devrais pas le qualifier d’atelier d’écriture vu l’absence de Maddy Facchin, étant donné que j’étais en Bretagne et que j’ai écrit/corrigé mes livres, c’est le terme qui se rapproche le plus. L’air de la mer, les balades dans la région et les matinées à la plages ont été d’une aide précieuse pour m’aider à dépasser les blocages qui m’ont freinée depuis mars dernier. C’est l’un des plus longs que j’ai jamais eus, vis à vis de l’écriture, où je devais me forcer pour écrire ne serait-ce que trois fois par mois et où chaque paragraphe de plus était considéré comme une victoire.

La présence d’une de mes meilleures amies, une grande liseuse que vous pouvez retrouver sur Youtube m’a quand même bien aidée. Grâce aux lieux magiques par lesquels Anaëlle et moi sommes passées, j’ai pu faire plusieurs choses très importantes:
-J’ai posé les premières lignes de mon livre à quatre mains, Amaurea. Le premier chapitre me revient entièrement et j’en ai écrit environ la moitié. Le personnage de Faye, à qui je prête ma plume, m’a motivée et habitée, me poussant à commencer de raconter son histoire.
-J’ai fini d’ajouter une scène à Tout Ce Qui Compte. Ça ne parait pas beaucoup, mais comme c’est une scène étendue qui est faite de deux points de vus différents, elle fait quant même 6-7 pages word. Et quand on est en plein syndrome de la page blanche, c’est limite plus dur que de gravir l’Everest!
-Enfin, j’ai finalement réussi à reprendre l’écriture de Dans Un Coeur Pur. Celui qui avait créé mon problème. Celui qui me bloquait. Celui que je n’arrivais pas à écrire suffisamment bien. Celui pour lequel je ne trouvais pas la force de faire des efforts. Le chapitre 7 qui m’avait fait douter de tout depuis mars dernier a finalement été battu, tel le boss final d’un jeu vidéo.

Il ne me reste plus qu’à recopier certaines choses que j’ai écrites sur mon ordinateur parce que je n’ai eu mon déclic que lorsque j’ai retrouvé mes chers carnets. En tout cas, je pense que je suis bien de retour cette fois!

Mes résolutions d’écriture pour 2015

Cette année, j’ai décidé d’être ambitieuse. Pour certains, les projets que je planifie ne paraitront pas énormes mais avec une vie déjà bien remplie, si j’arrive à m’y tenir je serai satisfaite. Cette année je n’abandonnerai pas parce que mes résolutions me tiennent à cœur. Souhaitez-moi bonne chance !

-Finir ma série en cours ; Une Touche de Mal. Je travaille en ce moment sur le second et dernier tome, Dans un Cœur Pur. J’en suis actuellement au chapitre 5 sur 25 donc je pense que c’est faisable malgré mes défauts comme la procrastination et les nombreux syndromes de page blanche.
-Relire et corriger Tout Ce Qui Compte, un court livre que j’ai écrit cet été. J’attends les conseils d’une de mes amies, Anaëlle Recurt et je pourrais ensuite l’améliorer.
-Commencer un nouveau projet avec Maddy Facchin. Après Quatre fois où l’amour les a damnés et une fois où… on a envie de renouveler l’expérience. Ce sera soit un livre dont nous avons eu l’idée à la même période où nous avons écrit Amour et Damnation, soit un nouveau recueil.
-Faire un vrai atelier d’écriture à Saint-Malo avec Maddy Facchin. Nous en avons déjà fait quelques-uns. Ils durent une semaine et l’inspiration et la motivation sont toujours au rendez-vous. Je sais que, personnellement, ce sont mes périodes les plus prolifiques de l’année.
-Mettre à jour mon site plus souvent même lorsque je n’ai pas de réelle actualité, en écrivant des articles pour la section « l’écriture et moi » avec des sujets annexes à mes livres, par exemple

Update Quatre fois où l’amour les a damnés et une fois où…

La promotion de mon ebook Quatre fois où l’amour les a damnés et une fois où… est prolongée jusqu’à la Saint-Valentin. La promotion de Noël à 89 centimes n’est plus possible à cause d’une taxe supplémentaire sur amazon, il sera donc cette fois à 99 centimes au lieu de 2€60.

Pour les célibataires : en lisant ces histoires d’amour tragiques, vous serez heureux de ne pas être en couple ! Pour les amoureux : vous vous réjouirez de ne pas subir autant d’épreuves que les protagonistes !